Caillebotis électroforgés

Traditionnellement, les caillebotis électroforgés MEISER sont utilisés dans de nombreux domaines industriels.
La soudure continue de chaque point d‘intersection, des barreaux porteurs et des barres insérantes garantit une structure extrêmement solide et robuste. Généralement, la barre insérante du caillebotis électroforgé est formée de fils métalliques en carrés torsadés qui sont soudés aux barreaux porteurs non entaillés. L‘opération est effectuée à haute pression par soudage électrique par résistance. La fabrication est réalisée sur des lignes de production conçues par nos soins. Pour certains types de mailles, nous avons aussi la possibilité de fabriquer des panneaux sans chute. La longueur des barres insérantes est alors possible jusqu’à 1 250 mm, alors qu’habituellement, elle est limitée à 1 000 mm. Lors de l’établissement du plan de calepinage effectué par nos propres techniciens, il est ainsi possible d’économiser jusqu’à 20 % des agrafes de fixation sur les plateformes industrielles ou des passerelles, avec pour effet positif une économie substantielle sur le temps de montage. Les caillebotis électroforgés MEISER sont principalement utilisés dans l’industrie des hydrocarbures, dans les mines et dans les centrales électriques. Le caillebotis électroforgé est particulièrement adapté là où les modifications de structure sont fréquentes. Les ateliers de découpe apprécient aussi le caillebotis électroforgé dont la stabilité est très bien adaptée à la transformation des pièces. D‘ordinaire, les caillebotis électroforgés MEISER sont encadrés par des profils en plat et peuvent être fabriqués en V2A et V4A avec des barres insérantes rondes ou nervurées. Sur demande, il est aussi possible de réaliser les caillebotis galvanisés avec une barre insérante de 7 mm torsadée ou de 8 mm nervurée.

Caillebotis électroforgés

Traditionnellement, les caillebotis électroforgés MEISER sont utilisés dans de nombreux domaines industriels.
La soudure continue de chaque point d‘intersection, des barreaux porteurs et des barres insérantes garantit une structure extrêmement solide et robuste. Généralement, la barre insérante du caillebotis électroforgé est formée de fils métalliques en carrés torsadés qui sont soudés aux barreaux porteurs non entaillés. L‘opération est effectuée à haute pression par soudage électrique par résistance. La fabrication est réalisée sur des lignes de production conçues par nos soins. Pour certains types de mailles, nous avons aussi la possibilité de fabriquer des panneaux sans chute. La longueur des barres insérantes est alors possible jusqu’à 1 250 mm, alors qu’habituellement, elle est limitée à 1 000 mm. Lors de l’établissement du plan de calepinage effectué par nos propres techniciens, il est ainsi possible d’économiser jusqu’à 20 % des agrafes de fixation sur les plateformes industrielles ou des passerelles, avec pour effet positif une économie substantielle sur le temps de montage. Les caillebotis électroforgés MEISER sont principalement utilisés dans l’industrie des hydrocarbures, dans les mines et dans les centrales électriques. Le caillebotis électroforgé est particulièrement adapté là où les modifications de structure sont fréquentes. Les ateliers de découpe apprécient aussi le caillebotis électroforgé dont la stabilité est très bien adaptée à la transformation des pièces. D‘ordinaire, les caillebotis électroforgés MEISER sont encadrés par des profils en plat et peuvent être fabriqués en V2A et V4A avec des barres insérantes rondes ou nervurées. Sur demande, il est aussi possible de réaliser les caillebotis galvanisés avec une barre insérante de 7 mm torsadée ou de 8 mm nervurée.