Termes Techniques

Barreaux porteurs
Les barreaux porteurs sont des profils en plat posés verticalement qui supportent les charges et sont disposes parallèlement entre eux d‘un appui à l‘autre.
Barres insérantes
Disposées perpendiculairement aux barreaux porteurs, les barres insérantes relient ces derniers sur lesquels elles sont assemblées par électrosoudage ou par pressage au niveau des points d‘intersection.
Encadrement
En général, tous les caillebotis sont encadrés de profilsen plat, en T ou en U.
Vide de mailles
(a) Ouverture libre entre barreaux porteurs et barres insérantes.
Mailles
(b) Distance séparant l‘axe des barreaux porteurs et des barres insérantes.
Configuration de mailles
La configuration de mailles est déterminée par la distance entre l‘axe des barreaux porteurs (BP) et des barres insérantes (BI) qui peuvent diverger. Dans tous les tableaux, la première valeur indiquée correspond à l’espace entre les BP et la seconde à l’espace entre les BI.
La portée
correspond à l’espace de centre à l´écartement axe-axe entre les supports dans le sens du barreau porteur.
Passage vide (entre fers supports)
correspond à l‘espace libre entre deux éléments d‘appui.

Appui barres portantes  pour les caillebotis

La longueur des extrémités des barreaux porteurs en appui sur la structure doit correspondre à la hauteur des barres portantes mais doit être toutefois au moins de 30mm. En fonctionnement, la longueur d´appui ne doit pas être inférieure à 25mm. Des écarts sont autorisés quand  le déplacement des caillebotis dans le sens porteur grâce à des mesures constructives est obligatoirement évité.

Espacement de pose/ Minimum de repos

Le minimum de repos doit être selon BGI 588 par rapport au caillebotis voisin d´au moins 4mm. Si cet espacement minimum doit être supérieur à cause de l´encadrement   ou pour des raisons de sécurités de déplacement, il doit être garanti une distance de pose d´au moins <  20 mm lors de leur utilisation.

Découpes
Des découpes droites, biaises ou circulaires au bord ou à l‘intérieur du caillebotis. Lorsque la longueur de découpe est inférieure à 0,5 m, on parle de petite découpe.
Cornières d‘appui
Cornière soudée au caillebotis sur un ou plusieurs côtés. Dans cette exécution, la hauteur du talon de l‘équerre devrait correspondre au minimum à la hauteur du barreau porteur.
Profil en Z / Cornière d‘appui spéciale MEISER
Profil de cornière avec deux arêtes, similaire à la cornière d‘appui, dont l‘une des arêtes s‘insère dans un grugeage du barreau porteur.
Rehausse
Encadrement renforcé et rehaussé vers le bas, permettant d‘atteindre par exemple une certaine hauteur.
Encadrement rehaussé
Un encadrement rehaussé, dit aussi garde-pied, est soudé sur ou contre le caillebotis et améliore la sécurité lors du passage ou évite de déraper sur les arêtes. Il est nécessaire lorsque la distance entre le caillebotis et le composant voisin est supérieure à 30 mm.
Barreau porteur grugé
Grugeage spécial des barreaux porteurs et de  l‘encadrement au niveau des appuis (au maximum moitié de la hauteur du barreau porteur).
Résistance au glissement
Grugeage des barreaux porteurs et/ou des barres insérantes pour améliorer la sécurité antidérapante.